L'accès aux casinos interdit à certains métiers

17/10/2017 - Par my-lawyer.be

Saviez-vous qu’en Belgique, si vous êtes magistrat, notaire, huissier ou membre des services de police, l’entrée au casino vous sera refusée ? En réalité, c’est bien plus que les casinos, il s’agit également de toutes les sortes de salles de jeux ou des agences virtuelles de paris en ligne.

Ce que dit la loi

C’est l’article 54 de la loi du 7 mai 1999 qui prévoit l’interdiction d’entrée à certaines professions dans les casinos : “L'accès aux salles de jeux des établissements de jeux de hasard de classe I et II est interdit aux magistrats, aux notaires, aux huissiers et aux membres des services de police en dehors de l'exercice de leurs fonctions”.

Cette interdiction permettrait de garantir l’intégrité mais aussi l’indépendance financière et professionnelle de ces professions. Ainsi, ces professionnels seraient en mesure de remplir leurs obligations de manière totalement impartiale.

Un système de contrôle régulièrement mis à jour

L’entrée aux salles de jeux réelles ou virtuelles est contrôlée grâce au système de l'"Excluded Persons Information System” (EPIS), base de donnée où sont enregistrés les noms, prénoms et dates de naissances des joueurs exclus. Cette base réunit les personnes interdites de jeu pour des raisons d’addiction mais est aussi mise à jour chaque semaine afin de répertorier les nouveaux magistrats, huissiers, notaires ou policiers.

À savoir : L’interdiction s’arrête toutefois aux frontières du pays, et rien n’empêche ces professionnels de se rendre dans les pays limitrophes où ils ne sont pas répertoriés sur les listes des personnes interdites de jeu.