La donation : anticiper sa succession

16/04/2018 - Par my-lawyer.be

La donation est un moyen de planifier sa succession et d’anticiper les possibles mésententes entre vos héritiers lors du partage des biens. Par ailleurs, plus le montant de votre succession est bas et moins vous paierez de droits de succession : il peut donc être avantageux de transmettre une partie de votre patrimoine par le biais de donation.

Le don de la main à la main

Les biens meubles (argent, bijoux…) peuvent être effectués de la main à la main. Pour cela, il est conseillé de rédiger un acte mais n’est pas nécessaire de la faire enregistrer. C’est en effet l’avantage du don de la main à la main qui vous permet de ne pas payer de droits de donation. Toutefois, si vous désirez faire enregistrer l’acte, vous devrez vous acquitter de ces droits.

Attention ! Si le donateur décède dans les 3 ans suivants le don et que le don n’a pas été enregistré officiellement, alors il fera partie du calcul de la succession.

Le don devant le notaire

Pour les biens immeubles (ceux qui ne peuvent pas être déplacés), un acte devra être rédigé et enregistré par votre notaire. Vous devrez donc vous acquitter de droits de donation, qui ont néanmoins fortement diminués depuis le 1er janvier 2016 afin d’inciter à donner de son vivant. Il est même possible de procéder à une donation tout en gardant l’usufruit sur le bien afin que le donateur ne soit pas lésé.

Quoi qu’il arrive, le don est un acte irrévocable, il n’y a aucun moyen de revenir sur sa décision, ce qui signifie qu’il faut étudier toutes les possibilités et se renseigner sur les possibles conséquences de cette décision.

Contactez dès maintenant nos avocats intervenant en droit du patrimoine et qui pourront vous assister dans vos démarches relatives à la donation.